ITC (Incitation au Transfert de Compétences)

Les incitations aux transferts de compétences (ITC) sont des appels à projets qui visent à financer les séjours d’un membre du réseau dans un autre laboratoire afin de faire partager des savoir-faire technologiques, afin d’acquérir un savoir-faire utile à un projet, et/ou d’assurer un transfert de compétences. Cette démarche de formation concrète (et par la pratique) par un pair est très importante par rapport aux missions du réseau HP.

Depuis 2014, un appel à projets ITC est lancé chaque année par le réseau. Ces bourses d’échanges sont accordées en priorité aux chercheurs, ingénieurs, techniciens et doctorants souhaitant acquérir un savoir-faire utile à un projet et ayant fait une demande écrite motivée.. Sont clairement exclus de ces financements les projets de recherche collaboratifs.

Modalités

L’appel ITC est diffusé dans la communauté via la liste de diffusion dès la confirmation du budget alloué (Février-Mars). Les demandes sont examinées par le Copil au fil de l’eau jusqu’à épuisement des crédits disponibles. Le montant maximum par projet est de 500 euros. Le candidat indique les objectifs de la demande de bourse et le contexte technologique du projet.

Les candidats sélectionnés doivent justifier auprès du réseau de la réalisation de la mission par la transmission d’un rapport d’une page maximum concernant le travail accompli et le bénéfice qu’ils en ont retiré.

Pour toute demande d’information, contacter Nadège Hilairet.

Quelques exemples

En 2019, 3 ITC ont été financées par le réseau HP :

– Louis Amand (IMPMC, Paris) a été formé par Murielle Legendre (Institut Néel, Grenoble) aux commandes de régulation des puissances électriques pour les installations HP gros volume.

– Hatem DIAF (ILM, Lyon) a été formé par Paraskevas Parisiadis (IMPMC, Paris) aux techniques de perçage Laser pour les CED.

– Paraskevas Parisiadis (IMPMC, Paris) a été formé par Rémy Bruyère (Institut Néel, Grenoble) aux commandes de régulation des presses hydrauliques.

2018 : Michel Arrigoni (ENSTA Bretagne, Institut de Recherche Dupuy de Lôme (IRDL)) a réalisé un séjour de 2 jours à l’INSA de Lyon afin de tester l’utilisation de capteurs piézoélectriques de type PVDF (Polyvinylidine fluorine) pour mesurer la pression générée par l’implosion de bulles de cavitation dans un procédé de mise en compression par jet d’eau cavitant développé au LaMCoS (Laboratoire de Mécanique des Contacts et des Structures) et au LMFA (Laboratoire de Mécanique des Fluides et d’Acoustique) et de réaliser un transfert de compétences sur ces technologies.

2015 : Karine Devineau (laboratoire GeoRessources, Université de Lorraine, Vandœuvre-lès-Nancy) a été formée par les ingénieurs de l’ISTO (Institut des Sciences de la Terre d’Orléans) à l’utilisation d’autoclaves hautes pressions et hautes températures.